LE PIÈGE À ENFANTS

On nous a toujours appris que nous devons «être bons à l'école, être gentils avec nos professeurs et avoir de bonnes notes».

Mais tu sais ce que je vois quand je regarde le système scolaire que nous avons? Je vois un système éducatif conçu pour que nous échouions.

C'est la réalité à laquelle un enfant, surtout s'il est noir ou arabe, doit faire face à l'école.

De 3 à 6 ans

À la maternelle, l'enfant noir ou arabe entre à l'école, un lieu où nous sommes censés éduquer l'égalité et la fraternité. Mais quand l'enfant noir veut jouer avec d'autres enfants, ils lui diront: «On ne veut pas jouer avec toi, tu es la couleur du caca». Ayant l'innocence d'un enfant, que pensez-vous que cela lui fait ressentir? Imagine toi ou tes enfants soumis à cette remarque. L'enfant se sentira isolé et rejeté parce qu'il ne se sent pas comme les autres.

De 6 à 12 ans

Puis, à l'école primaire, ayant assez des moqueries, il commence à se rebeller. Et ce faisant, il devient un élément perturbateur, les enseignants le catégorisent comme le gamin noir ou arabe du ghetto, qui ne veut rien faire de sa vie, et le recommandent dans une école spécialisée, comme une ZEP.

De 12 à 16 ans

Maintenant, l'enfant va au collège, (s'il y est arrivé). Assez vieux pour être harcelé par la police, et cela va lui arriver. Il est dans un environnement plein de préjugés. Par exemple, les quelques fois où il apprend l'histoire des Noirs, c'est toujours l'esclavage, la minorité, la pauvreté, la colonisation, la guerre, le racisme. Et les quelques fois ou il apprend l'histoire des arabes c'est la même chose, et sûrement en plus la guerre et le terrorisme.

Et à cause de ces préjugés, l'enfant se rend compte qu'il doit faire deux fois plus d'efforts que les autres dans tout ce qu'il fait pour réussir.

Mais sa crise d'adolescence entre en scène. Et être le Bad boy c'est cool. Par conséquent, pour attirer l'attention, il fait de mauvaises choses, comme tout le monde. Cependant, étant noir ou arabe, ses professeurs penseront qu'il ne sera rien de plus qu'un jeune banlieue stupide et l'abandonneront, voire le démoniseront.

De 16 à 18 ans

Maintenant, l'enfant va au lycée. Peut-être en cours de route, il a été éjecté, ou pire. Et depuis qu'il a 3 ans, le système scolaire lui a appris qu'il est une minorité et un échec. Et les clichés sur lui en tant qu'homme noir ou arabe ne font qu'empirer.

Il est fatigué de toute cette m****, mais il est devenu plus mature. Alors au lieu de faire de mauvaises choses, il a tendance à sauter l'école et à passer du temps avec ses amis.

De 18 ans à aujourd'hui

Maintenant, l'enfant est un adulte. Peut-être sans diplômes. Un exemple parfait des stéréotypes que les gens font sur les communautés noires et arabes, s'inscrivant dans ces 3 scénarios:

Meilleur scénario:

Il est l'exception qui a tout géré comme un guerrier et est devenu un travailleur acharné dans tout ce qu'il fait pour être le meilleur et faire taire les autres. Ou il pourrait être un succès en tant qu'artiste (en particulier la comédie et la musique). Ou un athlète de haut niveau dans un sport, une chose qu'il a toujours dominée.

Scénario courant:

Il a un travail régulier ou a du mal à en trouver un et essaie de survivre avec le peu qu'il a. Il souffre de discrimination et des blagues raciales qu'il reçoit constamment. Et se plaint toujours de la misère de sa situation. Mais il a encore de l'espoir et n'abandonne pas.

Pire scenario:

Il est maintenant un voyou, un terroriste, un trafiquant de drogue ou un toxicomane. Et il est en prison ou probablement mort.

Ce schéma est à peu près le même pour beaucoup de Noirs et d'arabes. Et si tu as fait attention à toute l'histoire: tu verras que pas une fois ils ont eu une référence positive à laquelle ils peuvent s'identifier.

Imagine à quel point la vie d'un enfant noir ou arabe peut changer s'il sait qu'il y a une personne dans ce monde, réelle ou fictive, qui a le même nom que lui, la même peau que lui, la même morphologie que lui, les mêmes cheveux, et pourtant TOUT LE MONDE L'ADORE?!?

Je ne peux pas le dire assez: NOUS AVONS BESOIN DE PLUS DE HÉROS AFRICAINS. Plus de choses à regarder. Des références plus positives avec lesquelles nous pouvons nous référer! Parce que réels ou fictifs, les héros sauvent des vies.

J'espère que tu as apprécié. Maintenant, si tu veux soutenir Muntu Warriors, je t'invite à te procurer la bande dessinée sur Amazon. Ou rejoins le Patreon pour obtenir du contenu premium et exclusif avant tout le monde.

Et rappele-toi: la connaissance est le pouvoir, le pouvoir est le respect. Et sans cela, nous n'aurons pas les armes pour nous défendre contre les stéréotypes, la discrimination, et nos enfants tomberont dans le piège à enfants.