LES TRADITIONS AFRICAINES

As-tu déjà entendu l'expression américaine: "Different folks, same strokes" ?

Ce proverbe est tellement vrai lorsqu'il s'agit des traditions africaines. D'une manière ou d'une autre, elles sont similaires pour beaucoup d'Africains dans le monde, même si elles semblent complètement différentes.

Et aujourd'hui, je veux te parler de 5 traditions spécifiques à la culture africaine.

1- La Dot

En Afrique, si un homme veut épouser une femme ( il doit donner un acompte à la famille de la femme, selon le montant que le père veut donner pour la main de sa fille. Mais bien sûr, la femme doit d'abord être d'accord avec le mariage. Ensuite, le père du futur mari rencontre le père de la future femme, et ils négocient le prix. Ce processus a plusieurs noms, comme "Lobola" en Afrique du Sud, ou Maal en arabe tchadien.

2- Le Respect des Anciens

En Afrique, comme dans de nombreuses autres cultures, nous avons un profond respect pour nos aînés.

Qu'il s'agisse de parents, de grands-parents, de tuteurs ou de chefs. Cette notion est très importante. Par exemple, dans certaines tribus du Nigéria, les gens se prosternent même pour saluer les aînés.

Et dans une culture où l'histoire et les connaissances sont principalement transmises de bouche à oreille, les anciens ont une quantité énorme de connaissances, qui nous donnent des leçons de vie inestimables.

En ce qui concerne les parents et les grands-parents, ce sont eux qui ont fait en sorte que nous soyons en vie aujourd'hui.

Cela n'a donc rien à voir avec leur bonne ou mauvaise réputation, leur amour ou leur richesse, leur mission a été de se réunir et de nous mettre au monde. Mission accomplie pour eux, et parce qu'ils l'ont fait, nous devons les respecter.

C'est très important. Nous pouvons ne pas être d'accord avec eux, mais cela ne justifie pas d'avoir le droit de leur crier dessus, de les attaquer ou de les insulter. Nous devons respecter les aînés, surtout les parents.

Point final.

3- La Définition de "Famille"

Dans la culture africaine, nous avons souvent des familles nombreuses, pour plusieurs raisons.

La première est la notion de cousins/tantes. Dans certaines cultures, le cousin n'est qu'un cousin germain, c'est-à-dire le fils du frère du parent. Dans notre culture, un cousin est une personne qui a un lien familial proche ou lointain avec nous.

Par exemple, si une femme est la cousine de ma grand-mère qui a eu ses propres petits-enfants, alors cette femme est aussi ma grand-mère, et ses petits-enfants sont mes cousins.

J'irai même plus loin en disant que dans la culture africaine, chaque personne proche de la famille est un membre de la famille. Nous ne nous limitons pas aux liens du sang pour déterminer si quelqu'un est un membre de la famille ou non.

Par exemple, les amis proches de mes parents, je les appelle oncle et tante.

Cette idée est un peu en accord avec les valeurs de respect des aînés. Il est courant dans la culture africaine d'appeler les personnes plus âgées que nous maman, papa, oncle ou tatie alors qu'il s'agit d'étrangers.

4- La Tontine

Principe né en France en 1653, et également présent dans d'autres cultures, la tontine est largement utilisée dans la culture africaine.

La tontine est un plan d'épargne où un groupe de personnes se réunit et met de l'argent dans un fonds commun, afin de donner les gains à l'une des personnes du groupe.

Par exemple :

Disons que je fais partie d'une tontine de 20 personnes qui fonctionne tous les 3 mois pendant 5 ans. Le montant de l'investissement est de 250 euros par personne. Et que mon tour de gagner est aujourd'hui. Eh bien aujourd'hui, je gagnerai 250x20, soit 5000 euros. Et trois mois plus tard, ce sera le tour d'une autre personne.

C'est un principe qui te permet d'épargner afin d'avoir à court terme un gros capital pour financer un projet. Et parce que plus il y a de membres dans une tontine, plus les gains seront importants.

Dans la culture africaine où nous avons généralement des familles très nombreuses, les tontines sont super efficaces.

5- Le Langage

En Europe et en Amérique, on parle très souvent la langue maternelle du pays (français, anglais, italien, espagnol, portugais, allemand). Et une deuxième langue que l'on apprend à l'école, et une troisième langue que l'on oublie souvent. Donc de base, nous ne parlerons qu'une seule langue, deux si nous sommes bons à l'école ou si nos parents nous ont transmis leur langue maternelle, et trois si nous regardons des séries TV en VO sur Netflix,

Eh bien accroche-toi, mon ami(e). L'Afrique contient plus de 300 langues différentes !

Il est donc courant de voir dans la culture africaine une personne parlant plusieurs langues.

Au Nigeria, par exemple, la plupart des Nigérians parleront un anglais de base, mais ils parleront aussi le haoussa, le yoruba, le pidgin et/ou l'igbo. Un Nigérian de base peut donc parler couramment 2 à 5 langues différentes. Et s'il pratique aussi le Netflix en VO, cela peut aller jusqu'à 6 ou 7 !

Le Ghana compte à lui seul 50 langues, dont 11 sont enseignées à l'école.

En Afrique du Nord, l'arabe est la langue principale, mais l'arabe est un grand mot ! Il y a l'arabe marocain, égyptien, algérien, fessi, hassaniyya et d'autres dialectes régionaux comme le touareg. Cependant, la plupart d'entre eux parleront aussi couramment le français.

Que penses-tu de ces traditions ? As-tu reconnu certaines d'entre elles ? Ou certaines d'entre elles t'ont-elles surpris ? N'hésite pas à me faire savoir ce que tu en penses.

J'espère que tu as apprécié. Maintenant, si tu veux soutenir Muntu Warriors, je t'invite à te procurer la bande dessinée sur Amazon. Ou rejoins le Patreon pour obtenir du contenu premium et exclusif avant tout le monde.

Et souviens-toi: Different folks, same strokes.